Maître de son fil d'actualité, maître de sa pensée

Louis Chemineau

Nos fils d’actualité sont aujourd’hui majoritairement gérés par des algorithmes. Cela signifie que le contenu qui nous est présenté n’est pas simplement affiché dans l’ordre chronologique, mais que certaines publications sont parfois remises en avant afin de nous pousser à y réagir. La réaction des utilisateurs, aussi appelée engagement, est cruciale pour les grandes plateformes, qui voient au travers de cela une bonne manière de vous y faire passer plus de temps. Ce temps supplémentaire leur permet alors de vous montrer plus de contenus publicitaires.

Je sais que je suis influencé, donc je le suis moins

Cette chasse à l’engagement produit des effets non anticipés sur le contenu, premièrement, sur leur qualité. Les créateurs sont encouragés à adapter leurs méthodes pour que leurs publications soient mieux valorisées. Plus de quantité au détriment de la qualité, des temps de vidéo standardisés, des titres racoleurs, mais aussi des sujets qui divisent et engagent les utilisateurs. Deuxièmement, les mécanismes qui font qu’une publication est affichées en priorité dans les fils d’actualité des utilisateurs sont exploités par des acteurs moins vertueux. Les publications de ces acteurs sont créées pour influencer à grande échelle l’opinion d’individus, que leurs objectifs soient politiques ou commerciaux.

L’affichage prioritaire des ces publications, couplé à l’affichage de publicités ciblées, donnent des outils puissants à ces acteurs. Ceux-ci sont alors capables d’influencer l’opinion publique. On peut donc se poser la question suivante : sommes-nous libres d’avoir une réflexion sur certains sujets lorsque nous ne pouvons pas nous fier aux sources qui devraient nous permettre de nous forger un avis ?

Ces enjeux ne font pas souvent l’objet d’une réflexion, ni d’un blocage systématique chez la majorité des personnes. Mais chez certaines parties de la population qui souffrent de difficultés de santé psychologiques ou physiques, les effets peuvent être plus radicaux. Du fait de leurs besoins particuliers de sécurité et le cas échéant de la nécessaire confidentialité de leurs échanges avec les établissements de soins, ces personnes peuvent en arriver à s’abstenir d’utiliser les outils informatiques proposés par les géants du net et ainsi à s’isoler des autres. Cela doit nous aider à prendre conscience des manipulations auxquelles les grandes compagnies du digital nous expose.

Comment réduire les sources d’influence ?

Je vous l’avais indiqué à propos des deepfakes, tout n’est pas perdu. Des alternatives aux grandes plateformes existent. Bien que les réseaux sociaux ne soient pas l’unique canal d’influence, utiliser ces alternatives permet de limiter l’affichage de publications visant à nous orienter.

En commençant par l’ancien, et massivement supporté, protocole RSS. Ce protocole permet de s’abonner aux mises à jours de sites internets, et cela sans avoir à créer de compte sur une tierce plateforme. Supporté par la plupart des blogs tel que Wordpress, mais aussi par certaines plateformes comme Youtube, il est très fréquent de pouvoir suivre les publications ou l’activité d’un site grâce au protocole RSS. Il est, par exemple, possible de suivre directement la plupart des publications des partis politiques, du gouvernement, des médias grand public, et d’organisations tel que l’OMS, une source directe et cruciale d’informations en cette année 2020.

D’autres plateformes tel que Twitter et Facebook le proposaient à leur début, mais dans le but de cloisonner les contenus publiés et de capturer des utilisateurs, ils ont rapidement cessé de supporter ce protocole.

Pour utiliser le protocole RSS, il suffit de choisir l’une des nombreuses applications disponibles pour mobile ou ordinateur. Chaque application propose des fonctionnalités différentes, adaptés à la pluralité de lecteurs que nous sommes.

De nouveaux protocoles plus complexes apparaissent, tel qu’Activity Pub. Ce protocole, que l’on a déjà vu, supporte une plus grande variété de contenus et permet des interactions plus riches entre utilisateurs. Chacune des applications compatibles avec ce protocole proposent différentes manières d’interagir et de présenter les publications, là aussi adaptées, non seulement à la pluralité de lecteurs que nous sommes, mais aussi aux différents contenus.

En fonction de l’application choisie, il pourrait être uniquement présenté à l’utilisateur des contenus publiés par les personnes qu’il suit. On pourrait imaginer des applications présentant aussi des contenus connexes ayant reçu beaucoup d’attention de la part d’autres utilisateurs. L’interconnexion entre ces applications permet, à ceux qui les administrent, de proposer différents modèles économiques que celui de la publicité.

Ceci donne donc plus de contrôle à l’utilisateur, qui peut alors décider de l’application qui lui convient le mieux. Dans le cas de notre article, ce serait celle qui lui affiche le moins de contenu ayant pour but de l’influencer.

Un mot sur FLAP

FLAP aide les professionnels et les particuliers à reprendre le contrôle de leurs données. Écoute, conseils, mise en place et suivi, FLAP vous accompagne dans vos besoins numériques en administrant, pour vous, des services professionnels et éthiques tel que Nextcloud pour le partage de fichiers, Matrix et Element pour la messagerie instantanée, et Jitsi pour la visioconférence. N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations !

Tagged: #Fil d'actualité #Manipulation de masse #Publicité ciblée #Propagande #Numérique #Politique #Solution #Liberté